f
Viaggio Roma
2008
Retour COLLEGE

Les grands monuments romains

I. principaux édifices et leurs fonctions


a.     Autour du forum

A l'origine place de marché, le forum est devenu très vite le centre des affaires publiques et privées de la vie urbaine, autour duquel vont s'élever les principaux monuments de la cité.


-
La curie

Bâtiment qui désigne le sénat à Rome ou dans  les autres villes le lieu de réunion du sénat municipal (équivalent à notre conseil municipal) qui regroupe les décurions. Seul bâtiment aujourd'hui reconstruit sur le vieux forum romain.

- Des monuments religieux : les temples

Généralement de forme rectangulaire, divisés en 2 parties : la cella et le pronaos. (voir plan ci-contre) dont il ne reste souvent que quelques colonnes… C'est parfois leur transformation en église qui les a sauvés !



Temple d'Antonin et de Faustine
- Les portiques
Galeries à colonnes qui peuvent être annexées à un bâtiment ou construites en bordure d'une rue ou d'une place (cela permet de circuler à l'ombre, à l'abri de la pluie...).
 
- La basilique

Hall de réunion, servant de tribunal, de lieu de commerce, de promenade, de discussions... elle est à l'origine des basiliques chrétiennes.

 


Eglise Sainte Sabine
b. Les édifices consacrés aux loisirs
- Le théâtre


théatre d'Ostie.

odéon, Pompéi.

 

 

La pierre remplace très vite (Ier s. av. JC) les théâtres temporaires en bois. Sa construction ne se fait pas comme en Grèce sur un flanc de colline, mais elle s'élève du sol.

On y joue tragédies, comédies, mimes, on y chante, on y danse…

Une immense toile tendue : le velum, protégeait du soleil ou des intempéries.  Certains théâtres plus petits, les odéons accueillaient ballets, concerts…  

- L'amphithéâtre
 
 

Le plus ancien est celui de Pompéi, le plus célèbre celui de Rome : le Colisée. Il tient son nom de la statue colossale de Néron qui était toute proche, le colosseum. De forme elliptique , il pouvait accueillir jusqu'à 70 000 places selon certains. On y pratiquait essentiellement des combats de gladiateurs (souvent des prisonniers de guerre ou des condamnés). Certains textes antiques mentionnent aussi des naumachies, sortes de joutes nautiques, fêtes somptueuses et sanglantes ! Mais elles semblent peu probables dans le Colisée…

 

- Le cirque
 
 
De forme allongée, il est comparable à nos hippodromes (c'est d'ailleurs ainsi qu'on les appelle en Grèce). On y assiste à des courses de chars autour de la spina ornée de bas-reliefs, on vient parier sur les auriges (conducteurs de chars). Le circus maximus (voir maquette ci-contre) pouvait accueillir plus de 300 000 personnes.
- Les thermes  
 
Établissements de bains publics, les thermae se composent généralement de quatre grandes parties :

- le vestiaire.

- une salle chaude : le caldarium (équivalent de nos saunas) où l'on se laissait transpirer, salle chauffée par la méthode des hypocaustes. (voir le bas de la reconstitution).

- une salle tiède : le tepidarium, où les baigneurs étaient frottés d'huile et de parfums.

- une salle froide : le frigidarium, pour les bains froids.

 

Dans les thermes les plus luxueux viennent aussi s'ajouter bibliothèque, gymnase, stade, palestre...

Les thermes de Caracalla, inaugurés en 216 pouvaient accueillir jusqu'à 1600 baigneurs, ils étaient les plus grands de l'Empire Romain, jusqu'à la construction des thermes de Dioclétien...

 
c. Les monuments commémoratifs
 
- L'arc de triomphe
 
C'est une porte monumentale construite à l'origine pour accueillir les imperator, puis elle fut élevée en pierre pour commémorer leurs victoires.

arc de Titus (1 arche).

arc de Constantin (3 arches).

- La colonne Trajane

Érigée en l'honneur de l'empereur Trajan (107-113) pour ses victoires sur les Daces (début du IIème s. av. J.C.), elle est haute de 40 m, entourée d'une spirale de bas-reliefs de 200 m de long, racontant l'événement : scènes de fortifications, de bataille…

 

On peut voir à Rome, Piazza Colonna, un autre édifice similaire en l'honneur de Marc Aurèle.

 
d. Les autres édifices
 
 
- L'aqueduc

Ruines d'un aqueduc en direction de Rome.

Monument construit en hauteur (environ 15 m) destiné à alimenter en eau la ville et ses fontaines et les plus riches domus...

 

- Les voies romaines

 

Via sacra sur le forum romain

 

II. Les techniques de construction

a.       Caractéristiques

Emploi généralisé de l'arc de plein cintre hérité des étrusques (portiques, fenêtres...), mais aussi de la voûte, qui permet de couvrir de vastes espaces tout en réduisant les supports.

b.       La technique du blocage

Les murs sont formés à l'aide d'un mortier résistant (mélange de chaux, de sable et de graviers) ; ils sont ensuite recouverts d'un parement de briques ou de belles pierres (cf. pilier du cryptoportique de Bavay).



Cette technique donne des constructions solides et permet surtout des formes variées : voûtes, arcs, coupoles, aqueducs s'en trouvent ainsi facilités.

retour Sommaire


© fév. 2008 Malvache Eric